Les Roue à Aubes

Moulin À Eau À Roue Verticale : Une Technologie Ancienne Et Fiable

Comment Fonctionne Une Roue Verticale D’un Moulin À Eau

Un moulin à eau à roue verticale est un type de moulin à eau Pictogramme rouge Moulin à eau 24x24 qui utilise une roue verticale pour capter la force de l’eau et la convertir en énergie mécanique. Cette roue est généralement placée à l’extérieur du bâtiment du moulin, dans le courant d’une rivière ou d’un canal.

La roue verticale est également connue sous le nom de roue à aubes ou roue à godets. Elle est composée d’une série de pales ou de godets fixés autour d’un axe central. Lorsque l’eau frappe les pales ou remplit les godets, elle fait tourner la roue, qui entraîne alors un arbre de transmission relié à des mécanismes à l’intérieur du moulin. Ces mécanismes peuvent être utilisés pour moudre du grain, scier du bois, fouler du textile, ou pour d’autres utilisations industrielles.

Les moulins à roue verticale, une technologie du Moyen Âge Pictogramme rouge moyen âge 24x24, ont joué un rôle prépondérant en Europe pendant cette période et jusqu’à l’avènement de l’ère industrielle. Ces dispositifs ingénieux, alimentés par la force de l’eau, témoignent de l’ingéniosité technologique médiévale. Même aujourd’hui, dans certaines parties du monde, cette technologie ancienne est encore mise à profit pour transformer l’énergie hydraulique en électricité, démontrant ainsi sa durabilité et son efficacité intemporelles.

Le Temps Suspendu: Le Moulin à Eau Oublié

Grande roue de moulin en bois avec une ossature en fer, partiellement usée et couverte de mousse. La roue est située au-dessus d’un petit cours d’eau et attachée au moulin qu’est ce vieux batiment

Heribert Bechen … max. 22.500 visits / day … from Bergisch Gladbach, Germany

CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons

Description Longue de l’Image

L’image présente une scène pittoresque d’un ancien moulin à eau. Au centre de l’image, on trouve une grande roue de moulin en bois avec une ossature en fer. Elle est partiellement usée par le temps, ce qui lui donne un aspect rustique et authentique. La roue a un peu de mousse, témoignant de son âge et de son interaction constante avec l’eau.

La roue est attachée à un bâtiment qui est l’ancien moulin. Le bâtiment a une façade avec un bardage vertical en bois sur la moitié haute du bâtiment, de couleur rougeâtre, qui contraste avec le vert de la mousse et le brun du bois.

La roue du moulin est située au-dessus d’un petit cours d’eau. L’eau semble calme et sereine, reflétant la tranquillité de la scène. On peut imaginer le doux bruit de l’eau qui coule.

En somme, cette image capture une scène tranquille et sereine d’un ancien moulin à eau. Elle illustre parfaitement l’intersection des éléments naturels et artificiels, et comment ils peuvent coexister en harmonie. C’est une belle représentation de la façon dont l’homme a utilisé la nature à son avantage, tout en respectant et en préservant sa beauté.

C’est Quoi Une Roue Verticale De Moulin À Eau

Un moulin à eau à roue verticale Pictogramme rouge Roue à Eau 24x24 est un dispositif de l’ère préindustrielle utilisant la force de l’eau pour créer de l’énergie mécanique. Imaginez une grande roue, comme celle d’une bicyclette, mais placée verticalement dans un courant d’eau. Cette roue est équipée de plusieurs pales ou aubes, réparties régulièrement autour de son axe central.

Lorsque l’eau s’écoule contre ces aubes, elle les fait tourner, transformant ainsi l’énergie cinétique de l’eau en mouvement mécanique. Ce mouvement est ensuite transmis à un système d’engrenages ou de courroies, qui peut être utilisé pour moudre du grain Pictogramme rouge Épis de Blé 24x24 scier du bois, ou entraîner d’autres types de machines.

C’est un concept assez simple, mais très efficace, qui a été utilisé pendant des siècles dans les moulins à eau pour transformer la puissance de l’eau en énergie utilisable par l’homme.

Croquis D’une Roue À Aubes Verticale D’un Moulin À Eau

L'image représente un schéma d'une roue à aubes verticale d'un moulin à eau. L'axe de la roue transmet l'énergie du courant d'eau récupérée par la roue. Les aubes, petites planches souvent en bois, sont poussées par l'eau pour faire tourner la roue.Croquis produit à l’aide des sources du livre – ORSATELLI, Jean. Les Moulins: les moulins à vent, les moulins à eau. Jean Laffitte, 1979.

Description Longue de l’Image

L’image représente un schéma en noir et blanc qui illustre le fonctionnement d’une roue à aubes verticale, typiquement utilisée dans un moulin à eau. Imaginez une grande roue circulaire, soutenue par un axe central. Cet axe est crucial car il permet de transmettre l’énergie du courant d’eau, qui est récupérée par la roue.

Sur cette roue, vous trouverez de nombreuses petites planches, souvent en bois, appelées « aubes ». L’eau pousse sur ces aubes, ce qui fait tourner la roue. Le sens de rotation de la roue est déterminé par le sens du courant de l’eau.

En haut à droite de l’image, il y a un texte principal qui indique « Une roue à aubes verticale Moulin à eau ». Deux zones de texte fournissent des explications supplémentaires sur le fonctionnement de la roue. L’une d’elles dit : « L’axe supporte la roue qui permet de transmettre l’énergie du courant d’eau récupérée par la roue ». L’autre zone de texte explique : « L’aube est la petite planche souvent en bois sur laquelle pousse l’eau pour faire tourner la roue ».
Il y a aussi une flèche sur le schéma qui indique le « Sens du courant de l’eau qui fait tourner la roue ». Enfin, un cercle rouge agrandi montre une partie de la roue avec une annotation détaillant l’aube.

C’est un excellent exemple de la manière dont les moulins à eau traditionnels convertissent l’énergie hydraulique en énergie mécanique. Chaque détail du dessin contribue à expliquer ce processus complexe de manière simple et compréhensible.

Différents types de roue à aubes verticales

Les roues hydrauliques des moulins à eau peuvent être classées en différentes catégories en fonction de leur orientation par rapport à l’axe de rotation et de la manière dont l’eau est appliquée sur elles. Voici les principales catégories :

Différentes Catégories De Roues À Aubes Verticales

”Croquis
©histoiredemoulin.fr – Droits d’auteur Marc PEYROUX Editeur de ©histoiredemoulin.fr

Description Longue de l’Image

Les Différentes Catégories De Roues À Aubes : L’image représente quatre schémas de roues à aubes verticales, étiquetés de A à D, illustrant le sens de l’eau et la conception des roues.

A. Roue De Dessus : La flèche indique que l’eau coule du haut vers les pales de la roue.

B. Roue De Poitrine : La flèche indique que l’eau coule du haut vers les pales de la roue entre le haut et l’axe de la roue.

C. Roue De Côté : La flèche indique que l’eau coule vers les pales entre le bas et le centre de la roue (il faut imaginer que l’eau arrive de côté).

D. Roue De Dessous : La flèche montre que l’eau vient d’en dessous pour pousser les pales.

Chaque roue est représentée avec huit pales et les flèches illustrent clairement la direction du flux d’eau pour chaque type de roue à aubes.

Pictogramme rouge Coche check-list 24x24 A. Roue de Dessus (ou supérieure) :

Pour la Roue Hydraulique Verticale Pictogramme rouge Roue à Eau 24x24 de Dessus, l’eau est introduite au-dessus de la roue, généralement à partir d’un canal d’amenée. L’eau est dirigée sur les aubes de la roue pour produire de la force motrice et faire tourner la roue.
Ce type de roue est souvent utilisé dans les moulins où l’eau est disponible à une hauteur suffisante pour être dirigée vers le haut de la roue.

Roue Hydraulique Verticale De Dessus

”Dessin
Judge Magazine, Public domain, via Wikimedia Commons

Description Longue de l’Image

L’image en noir et blanc dépeint une scène tranquille et pittoresque, évoquant une époque révolue. Au centre de l’image se trouve une roue à aubes, une structure circulaire composée de pales ou de compartiments disposés autour d’un axe central. L’eau s’écoule sur le dessus de la roue, mettant en évidence son rôle de conversion de l’énergie hydraulique en énergie mécanique. Cette roue à aubes est un rappel des technologies anciennes qui utilisaient les forces naturelles pour accomplir des tâches mécaniques.

À gauche de la roue, on peut apercevoir une maison rustique. Une fenêtre est visible sur le côté de la maison, et à travers elle, on peut distinguer une silhouette. Cette silhouette semble observer la scène, ajoutant une touche de mystère à l’image.

La maison est entourée de plantes et d’arbustes, qui ajoutent à l’aspect naturel et rustique de la scène. Ces éléments végétaux, combinés à la roue à aubes et à l’eau qui s’écoule, créent une atmosphère paisible et harmonieuse.

Pictogramme rouge Coche check-list 24x24 B. Roue De Poitrine

Une Roue Hydraulique Verticale De Poitrine (ou médiane) reçoit l’eau à mi-hauteur, entre un quart et trois quarts de la hauteur de la roue, elle est généralement installée dans un bief ou un canal de dérivation, elle est parfois appelée, à tort, C. Roue De Côté, car en général l’eau arrive sur le côté et non de l’arrière en prolongement de la roue, comme ci-dessus, ce qui est beaucoup plus rare et moins performant.

Toutefois la C. Roue De Côté mérite parfois cette appellation de B. Roue De Poitrine car en effet l’eau arrive au trois quarts haut de la Roue par le côté, alors que l’appellation d’origine de C. Roue De Côté, l’eau arrive sur le côté au trois quarts bas. Qui a raison, qui a tort ?

“Par analogie avec l’être humain, une eau arrivant à la hauteur de la poitrine donne son nom à la roue” (B. Roue De Poitrine).

D’après le livre de Orsatelli, Jean. Les Moulins: les moulins à vent, les moulins à eau. Jean Laffitte, 1979.

D’où la description confuse aussi bien pour définir une B. Roue De Poitrine ou une C. Roue De Côté ! Soit l’eau arrive par l’arrière à une hauteur différente, soit elle arrive par le côté à une hauteur différente aussi.

Avez-vous une description plus claire ? Merci de me la faire parvenir à : leminotier@histoiredemoulin.fr.

Roue Hydraulique Verticale De Poitrine

”Une
Wikimedia Commons

CC BY-SA 3.0 DEED, via Wikimedia Commons

Description Longue de l’Image

L’image représente une grande roue à aubes en métal, qui est attachée à un bâtiment en briques. La roue a des pales incurvées espacées régulièrement.

Des signes de corrosion et d’usure sont visibles sur la surface métallique de la roue. Un petit cours d’eau passe sous la roue, l’eau arrive à mi-hauteur.

L’environnement autour est naturel avec des arbres nus. Il semble que la photo ait été prise pendant l’hiver ou au début du printemps. La roue semble ne plus être en fonction.

Pictogramme rouge Coche check-list 24x24 C. Roue de côté

Une Roue hydraulique verticale de côté (ou de flanc), bien que moins courantes, ces roues reçoivent l’eau sur le côté, ce qui peut être utile dans certaines configurations de cours d’eau, généralement à partir d’un canal latéral.

L’eau est dirigée sur les aubes de la roue depuis le côté, produisant ainsi la force motrice nécessaire.

La C. Roue De côté est utilisée lorsque la hauteur de chute est faible et qu’il est plus efficace de diriger l’eau latéralement sur la roue.

La réception de l’eau sur les pales de la C. Roue de côté se fait en prolongement de l’axe de roue juste en dessous par opposition à la B. Roue De Poitrine qui est en prolongement juste au-dessus de l’axe.

Roue hydraulique verticale côté

”CroquisCroquis produit à l’aide des sources du livre – ORSATELLI, Jean. Les Moulins: les moulins à vent, les moulins à eau. Jean Laffitte, 1979.

Description Longue de l’Image

L’image montre un dessin technique en noir et blanc d’une roue hydraulique verticale, vue de côté. La roue est composée de multiples pales ou aubes disposées autour d’un axe central.

L’eau arrive par un canal situé en haut à droite, s’écoule sur le côté de la roue, indiquant le sens de rotation grâce aux flèches. En dessous, un autre canal permet l’évacuation de l’eau après avoir actionné la roue.

Le dessin est accompagné d’annotations en français qui expliquent les différentes parties et le fonctionnement de la structure, notamment la distinction entre les vraies et les fausses roues de côté.

Une vraie roue de côté est alimentée en eau sur le côté et non en prolongement de la roue. Les annotations fournissent une compréhension claire de la mécanique et de l’utilisation de la roue hydraulique dans ce contexte technique.

Pictogramme rouge Coche check-list 24x24 D. Roue De Dessous

La raison pour laquelle les pales de la roue sont placées en dessous du courant d’eau est principalement liée à l’efficacité. Dans cette position, elle peut tirer parti de la force du courant d’eau de manière optimale. De plus, cette configuration permet à la roue de continuer à tourner même lorsque le débit d’eau est faible.

Elle est particulièrement adaptée aux faibles hauteurs de chute d’eau, car elle reçoit l’eau par le bas, contrairement à la roue A. Roue de Dessus qui nécessite une chute plus importante pour fonctionner efficacement. 

Parfois l’inférieure de la roue est actionnée par la pression de l’eau libérée d’un bassin de rétention lorsque la vanne est ouverte, offrant ainsi une flexibilité pour gérer la force hydraulique Pictogramme rouge Énergie hydraulique 24x24, réguler le débit d’eau ou l’arrêter si nécessaire.

Ce système permet d’exploiter au mieux l’énergie hydraulique disponible dans les cours d’eau avec une faible dénivellation et est donc idéal pour les sites où la construction d’un barrage élevé n’est pas possible ou souhaitable. De plus, ce type de roue minimise le risque d’inondation des terrains avoisinants, ce qui peut être un avantage significatif dans certaines régions.

Croquis De Roue D’eau De Ruisseau

”Croquis
Jahobr

CCO, via Wikimedia Commons

Description Longue de l’Image

L’image représente une roue de dessous à aubes utilisées par certains moulins à eau, sous laquelle passe un fond bleu sur le quart bas de l’image, qui représente l’eau qui vient de gauche et s’écoule vers la droite, représentée par une flèche bleue.

Les bras de la roue de couleur saumon disposés en étoile autour du moyen central de couleur rouge, sont pourvus à leur extrémité d’aubes de couleurs rouges également.

Comment les roues à aubes verticales ont évolué dans le temps

Les moulins à eau à roue verticale ont connu une évolution fascinante au fil des siècles, (Origine Des Roues De Moulins À Eau) témoignant de l’ingéniosité humaine et de sa quête constante d’optimisation de la puissance hydraulique.

Les premières roues verticales à eau, inspirées des Norias (Début Du Moulin À Eau), depuis le milieu du 1er siècle av. J.C., émergent dans le bassin méditerranéen et au Moyen-Orient. Simples et peu efficaces, elles servaient à moudre le grain et à fouler les draps.

Jean-Victor Poncelet (1788-1867) améliore la conception en introduisant des roues en bois dotées d’aubes incurvées (Bouton *Vidéo) et d’axes horizontaux. Cette innovation augmente considérablement l’efficacité et permet une utilisation plus large des moulins.

La fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle voient l’émergence des turbines hydrauliques, qui surpassent les roues à aubes en termes d’efficacité et de puissance pure. Cependant, les roues à aubes conservent leur place dans des applications spécifiques, comme l’irrigation et les moulins à marée.

Le développement de roues hydrauliques plus avancées, telles que les turbines Francis et Kaplan, a révolutionné l’utilisation de l’énergie hydraulique. Bien que ces turbines soient horizontales, elles ont bénéficié des principes d’efficacité développés pour les roues verticales à aubes incurvées.

Pictogramme rouge Fleuron Double épis de blé Tête en bas 192x59

L’évolution des roues à aubes verticales Pictogramme rouge Roue à Eau 24x24 illustre l’ingéniosité humaine et son adaptation constante aux défis technologiques. Des origines modestes aux technologies modernes, ces roues ont joué un rôle crucial dans l’histoire, en façonnant nos paysages, nos économies et notre compréhension du pouvoir de l’eau. Aujourd’hui, elles continuent de nous inspirer par leur potentiel en tant que source d’énergie durable et symbole de notre patrimoine industriel.

Les roues à aubes verticales ont évolué d’une technologie simple et robuste à des systèmes complexes et hautement efficaces. Les innovations de figures historiques comme Léonard de Vinci et Jean-Victor Poncelet ont joué un rôle crucial dans cette évolution, et leurs principes continuent d’influencer les technologies hydrauliques modernes.

Énorme Turbine À Système Francis

La
Bureau américain de réclamation
Domaine public, via Wikimedia Commons

Description Longue de l’Image

L’image en noir et blanc est une représentation impressionnante d’une volute d’entrée de turbine hydraulique Francis, située au barrage de Grand Coulee. Cette volute, une structure métallique courbée et boulonnée, est un élément essentiel de la turbine, servant à diriger l’eau avec précision vers les pales de la turbine.

La volute est construite en fer, un matériau robuste et durable, capable de résister à la force de l’eau qui s’y précipite. Sa surface lisse et brillante contraste avec la complexité de sa conception, témoignant de l’ingéniosité et de la précision nécessaires pour sa fabrication.

L’image montre également une partie de l’échafaudage qui entoure la volute, indiquant peut-être une phase de construction, de maintenance ou d’inspection. Cet échafaudage, avec ses barres métalliques entrecroisées, ajoute une dimension supplémentaire à la scène, soulignant l’échelle et la complexité de l’ingénierie hydraulique.

En arrière-plan, on peut apercevoir la structure imposante du barrage de Grand Coulee, une prouesse d’ingénierie en soi. Une grue se dresse également à l’arrière-plan, ajoutant un autre élément d’intérêt à la scène et rappelant l’ampleur des opérations nécessaires pour construire et entretenir ces structures.

En somme, cette image offre un aperçu fascinant de l’ingénierie hydraulique, mettant en lumière la beauté et la complexité de ces machines qui transforment l’énergie de l’eau en électricité. C’est un témoignage de l’ingéniosité humaine et de notre quête constante de sources d’énergie renouvelables et respectueuses de l’environnement.

Avantages De La Roue Verticale À Eau

Les roues verticales des moulins à eau, également connues sous le nom de roues à aubes, présentent plusieurs avantages :

Énergie renouvelable : Les moulins à eau utilisent la force de l’eau, une source d’énergie renouvelable et abondante, pour faire tourner la roue et produire de l’énergie mécanique.
Durabilité et longévité : Les roues verticales sont généralement fabriquées à partir de matériaux résistants comme le bois ou le métal, ce qui leur confère une bonne durabilité et une longue vie.
Adaptabilité : Les roues à aubes Pictogramme rouge Roue à Eau 24x24 peuvent être utilisées dans différents types de cours d’eau, qu’il s’agisse de rivières à courant rapide ou de cours d’eau à débit plus lent. En ajustant l’angle et la taille des aubes, on peut optimiser l’efficacité de la roue en fonction des conditions du cours d’eau.
Polyvalence : Les moulins à eau équipés de roues verticales peuvent être utilisés pour de nombreuses applications, comme la mouture de céréales, le sciage de bois, le foulonnage de tissus, etc.
Faible impact environnemental : Comparées à d’autres formes de production d’énergie Pictogramme rouge Énergie hydraulique 24x24, les roues verticales des moulins à eau ont un impact environnemental relativement faible. Elles ne produisent pas de gaz à effet de serre ni de déchets toxiques.
Esthétique et patrimoine : Les moulins à eau avec leurs roues à aubes sont des éléments de patrimoine architectural et industriel. Ils contribuent à l’esthétique des paysages ruraux et peuvent être des attractions touristiques.

Les Roues Hydrauliques De La Deuxième Machine De Marly

”Vue
Machine Marly
Domaine public, via Wikimedia Commons

Description Longue de l’Image

L’image est une illustration en noir et blanc qui représente un grand espace intérieur avec un ensemble énorme de roues à eau verticales, connues sous le nom de Machine de Marly.

Ces roues semblent faire partie d’une installation industrielle ou mécanique d’une période historique. L’échelle est soulignée par la présence d’un homme debout sur le côté droit, qui semble assez petit en comparaison avec la machinerie.

Les roues à eau sont grandes et robustes, avec des aubes qui semblent être conçues pour capter et utiliser la force de l’eau. Les roues sont soutenues par une structure en fer et avec des aubes en bois, avec des poutres et des supports qui traversent l’espace.

L’image montre également divers autres détails de l’installation, des escaliers et des passerelles permettant l’accès et la maintenance de la machine. L’ensemble de l’image donne une impression de grandeur et de complexité, témoignant de l’ingéniosité et de l’ambition des ingénieurs de l’époque.

Qui Construit Les Roues Des Moulins À Eau ?

Amoulageurs1: Artisans spécialisés dans la conception et la fabrication des roues à aubes et des engrenages Pictogramme rouge Engrenages 24x24 en bois pour les moulins à eau et à vent. Ils possédaient des connaissances en maçonnerie, métallurgie, hydraulique, mécanique, charronnage et charpenterie.

Charpentiers : Ils étaient responsables de la structure en bois de la roue, incluant le moyeu, les rayons et les jantes. Ils devaient choisir des bois de qualité et les assembler avec précision pour assurer la solidité et la durabilité de la roue.

Forgerons : Ils fabriquaient les éléments métalliques de la roue, comme les cercles qui renforçaient la jante et les axes qui reliaient la roue à l’arbre de transmission.

Menuisiers : Ils pouvaient être amenés à travailler sur les parties en bois de la roue, comme les aubes ou les augets, selon le type de roue.

Pictogramme rouge Fleuron Double épis de blé Tête en bas 192x59

De nos jours, la construction des roues de moulins à eau est moins répandue, mais il existe encore des artisans spécialisés qui perpétuent ce savoir-faire traditionnel.

La restauration des moulins à eau existants contribue également à la préservation de ces techniques de construction.

La construction d’une roue de moulin à eau est un processus complexe qui nécessite des compétences techniques et un savoir-faire particulier. Les roues sont conçues sur mesure en fonction du type de moulin, de la taille du cours d’eau et de la puissance requise.

Restauration d’une Roue à aubes incurvée à saint-gilles de Rouen

”Roue
Actu.fr – 76 Actu
La roue à aubes, entraînée par le Robec, va produire de l’électricité. (©Le Bulletin)

Description Longue de l’Image

L’image montre une roue à aubes incurvées en bois située sur le côté d’un bâtiment en briques. La roue est composée de plusieurs pales en bois qui sont fixées à des cerceaux concentriques métalliques. Les palettes en bois de la roue sont larges et bien espacées, permettant de capturer efficacement la force de l’eau du ruisseau.

À droite de la roue au premier plan, une petite échelle en bois est appuyée contre la structure en pierre sur laquelle est fixé l’axe de la roue, échelle probablement utilisée pour l’entretien de la roue ou pour accéder à certaines parties de la machinerie.

Derrière la roue, une petite passerelle en bois traverse le ruisseau, menant à une zone avec des arbres et des buissons verts, une personne appuyée sur la balustrade en métal regarde la roue et l’eau qui s’échappe sur le côté quand la roue n’est pas active.

Notes et Références

1. Définition Amoulageurs → Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 4.0. Source : Article Amoulageur de Wikipédia en français (auteurs)

Merci de votre fidélité et à Bientôt ! Le Minotier

Pictogramme rouge du minotier auteur d'articles de Histoire de moulin point fr 48 x61


S’abonner à la NewsLetter pour s’informer des nouvelles publications

Vous pouvez vous désabonner à tout moment !

Partager le savoir, faire des remarques, échanger sur le sujet, n’hésitez pas à contacter l’auteur, il partage sa bienveillance avec plaisir ! Contacter l’auteur

Publié le :

Mise à Jour :

Par : Le Minotier

minotier

Contacter l’Auteur : leminotier@histoiredemoulin.fr

Publié le :

Mise à Jour :

Par : Le Minotier Pictogramme le minotier 24x24

Contacter l’Auteur : leminotier@histoiredemoulin.fr


Laisser un commentaire

Retour en haut